Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Film - SMAG

FB SMAG

3 Jours de Chartreuse

RDV du 17 au 19 mai 2012.

Flyer 2012

-------------------------

Retour 2011 :

Dossier de Presse

Enquête de Satisfaction

Classement

-------------------------

Inscriptions 2012 

4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 21:35

Dernières news du 16 novembre. Les infos sur l'accident à la suite de la copie de ce mail reçu récemment.

Bonjour à tous
 
Corinne vient de passer au bureau de Base camp. Nous lui avons remis les 350 mails de soutien reçu. Elle remercie tous ceux qui lui ont envoyé ces mails de soutien (et les autres !). Elle a quitté l'hopital depuis 2 jours et sera rapatrié demain par avion médicalisé sur la France où elle doit subir plusieurs opérations : épaule et poumons. Elle va être hospitalisé entre Briançon et Gap. Mais elle est surtout contente de n'avoir pas été touchée aux jambes, elle a le moral et le sourire 'à la Corinne' et lle prend tout ça avec philosophie, se rendant compte que ça aurait pu être bien pire et qu'elle est passé très près...
 
Amicalement
 
Jerome

Infos sur l'accident de Corinne :

Nous avons appris aujourd'hui que Corinne Favre a eu un grave accident au Népal. Elle faisait partie d'une expédition au Pumori. L'accident s'est produit dimanche 2 novembre à la descente à la suite de la chute d'un sérac. Corinne a participé de nombreuses fois au défi de l'oisans.

Voici les circonstances de l'accident communiquées par Bruno Poirier.

Corinne Favre vient d'être victime d'un très grave accident au Pumori (7.161 mètres) au Népal. Elle faisait partie d'une expédition française et devait, ensuite, participer à l'Everest Lafuma Sky Race. L'accident est intervenu dans la descente du Pumori, dimanche dernier. La cordée a été victime d'un énorme bloc de glace qui s'est détaché de la montagne. Corinne Favre et un guide népalais, d'origine Sherpa, sont tombés. Ils ont été retrouvés à 5.700 mètres d'altitude. Ils ont été redescendus à Gorak Shep (5.140 m), où ils ont passé la nuit sous la surveillance d'amis et d'un médecin français.

Le premier diagnostique effectué sur Corinne Favre n'était pas encourageant : fracture de l'humérus, multiples fractures des cotes et peut-être, un pneumothorax (épanchement d'air dans la plèvre pulmonaire) ou un œdème aigu pulmonaire.
Elle avait également un énorme œdème facial et une saturation en oxygène de 45%. Un taux critique à cette altitude. Lorsque les secours héliportés sont arrivés, lundi, elle n'était plus consciente. Elle a été rapatriée à Kathmandu.

Nous attendons d'autres nouvelles.

Espérons de tout cœur que cette pionnière du trail aura les ressources pour se sortir de ce profond trépas. 

Pour ceux et celles qui veulent lui envoyer des messages de soutien, vous pouvez écrire à cette adresse :

info(at)basecamptrek.com



Mercredi 5 novembre 13h00 : des nouvelles plus rassurantes sont communiquées sur le site internet de t en forme (sponsor de Corinne). Elle est hospitalisée dans le meilleur hôpital de Katmandou..

confirmation de nouvelles rassurantes.

L'état de Corinne Favre s'est stabilisé

Les nouvelles du Népal se succèdent au rythme de l’amélioration de l’état de Corinne Favre.

Victime d’une chute de sérac (gros blocs de glace), dimanche dernier, dans l’ascension du Pumori (7.161 mètres), Corinne Favre avait dû attendre les secours héliportés à Gorak Shep (5.140 m). Le premier diagnostique, effectué sur site par un médecin français, révélait que Corinne avait une fracture de l'humérus, des multiples fractures des cotes et peut-être, un pneumothorax (épanchement d'air dans la plèvre pulmonaire) ou un oedème aigu pulmonaire.

Elle avait également un œdème facial et une saturation en oxygène de 45%. Un taux inhabituel pour la jeune femme qui lors de ses précédentes expéditions ou courses himalayennes pouvait évoluer à plus de 5.000 mètres avec une saturation à 80%.

Lundi dernier, lors de son transport en hélicoptère du Khumbu jusqu’à Kathmandu, elle n’était plus consciente.

Ce mercredi matin, Bruno Poirier a pu rentrer en contact avec Jérôme Edou, son correspondant à Kathmandu où Corinne est hospitalisée.

Les nouvelles obtenues à 8 h ce matin, (12 h 45 heure locale), n’étaient guère rassurantes : « Corinne est en soins intensifs et son état n’est pas stabilisé, expliquait Jérôme Edou. J’ai contacté le médecin de l’Ambassade de France à Kathmandu. Il m’a dit qu’il n’était pas possible de lui rendre visite à l'hôpital et que les prochaines nouvelles n’étaient réservées qu'à sa famille ».

Après plusieurs appels, Bruno Poirier a pu rentrer en contact à 11 h 45 (17 h 30 heure locale) avec un membre de la diplomatie française à Kathmandu : Corinne Goyer : « Nous sommes en contact avec ses parents et nous nous occupons de Corinne, a expliqué la diplomate. Elle est consciente, toujours en soins intensifs, même si son état s’est stabilisé. Elle est très fatiguée et elle a besoin de repos.» La question était de savoir si l’hypoxie prolongée (45% à plus de 5.000 m) avait affecté ses facultés mentales. « Corinne est encore faible et rien n’a été décelé », a souligné la diplomate. Une nouvelle rassurante. Quant au retour de Corinne Favre en France, il est déjà certain que son séjour à l’hôpital, à Kathmandu, va encore se prolonger au moins dix jours. »

Outre du repos, ce dont Corine Favre a besoin, c’est de soutien.

Son compagnon, l’Espagnol Jessed Hernandez, va se rendre sur place, à Kathmandu.

Jean-Marc Wojcik, l’un des médecins de l’Everest Lafuma Sky Race “ épreuve à laquelle Corinne devait participer après l’ascension du Pumori “ va lui rendre visite, ce samedi. Enfin, pour les messages de soutien, Corinne Goyer a invité Bruno Poirier à les lui transmettre. « Nous allons la voir tous les jours, révèle-t-elle. Nous pourrons les lui donner. Et si elle est trop fatiguée pour les lire, nous le ferons pour elle».

Vous pouvez donc envoyer vos messages de soutien à Corinne Favre à cette adresse Électronique :
himal@wanadoo.fr

Ils seront recueillis quotidiennement par Bruno Poirier et transformés en une lettre unique qui sera ensuite transmise à Corinne Goyer, à ’lAmbassade de France à Kathmandu.

Merci pour elle.


Les infos que l'on trouve sur le net sont parfois erronés ou biaisés ... Martine  (via l'Ambassade et Zimba Zambu Sherpa) nous communique des nouvelles trés rassurantes concernant Corinne :

"Corinne était engagée dans une expédition américaine et  a été transférée dans un état critique mais absolument pas désespéré. Ce matin elle est à l'hopital B&B de KTM où elle a repris connaissance ce matin et a commencé à s'alimenter. J'attends des nouvelles pour la date de son rapatriement"

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Arnaud - SMAG
commenter cet article

commentaires

SMAG c'est aussi sur ...