Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Film - SMAG

FB SMAG

3 Jours de Chartreuse

RDV du 17 au 19 mai 2012.

Flyer 2012

-------------------------

Retour 2011 :

Dossier de Presse

Enquête de Satisfaction

Classement

-------------------------

Inscriptions 2012 

27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 00:28

 

Interview de Patrick LAVAL, organisateur du Défi 2008

 

Tu es bénévole au Défi 2008, peux tu te présenter? Que fais tu dans la vie?

Marié, j’ai 2 enfants dont les résultats ont dépassé mes espérances (Benoit ingénieur textile a fondé Raidlight, Sophie docteur es chimie travaillant au CEA sur la modélisation de la pollution due aux rejets anthropiques). Ils m’ont donné 3 petites filles adorables que, et c’est étonnant, ce sont trés objectivement  les plus belles et les plus intelligentes du monde !!!!!. Un garçon doit suivre chez Sophie en juin (Louka)

Dés que j’ai pris ma retraite en 2005 après 38 années au service de la RATP dont 34 dans l’informatique, Benoît, Président de SMAG à la demande de Laurent avant son décès, m’a proposé d’organiser le Défi de l’Oisans.

Pour occuper mon temps libre, je fais du cyclo tourisme avec les gens de mon patelin,  toujours de la course à pied mais cool car c’est blessures sur blessures, je suis dans une association pour former les seniors aux arcanes de la bureautique, je fais les travaux dans mon pavillon que depuis des années je repoussais pour quand je serai à la retraite et je fais mon compost pour mon jardin J

 

 

Quel poste tiendras tu dans l’organisation ?

J’organise le Défi, c'est-à-dire que j’en assure la préparation (réserver les hébergements, faire les démarches nécessaires pour obtenir les autorisations auprès de la FFA, de la préfecture en particulier, des OT). Je réalise le dossier de course (fiche de pointage, briefings etc…). Je mets le maximum d’informations sur le blog de l’association, blog que Arnaud MANTOUX, inscrit au Défi 2007, m’a grandement aidé à concevoir.  Je « travaille » beaucoup avec Cyril BAULAND notre trésorier qui lui gère les inscriptions et la trésorerie.

Sur place, je gérerai l’accueil des coureurs le samedi, gérerai les bénévoles, donnerai les départs, effectuerai le chronométrage, réaliserai les classements, paierai les hébergements et pas mal d’autres tâches. Bien sur, super aidé par une équipe de bénévoles, tous rompus au Défi et hyper disponibles pour les coureurs.

 

 

Pourquoi aimes tu être bénévole sur le Défi, et as-tu déjà fait cette course en tant que coureur, ou en tant que bénévole ?

Organiser le Défi c’est passionnant. La préparation me donne une occasion de me sentir utile, me met en contact avec des gens qui aiment l’effort et la nature. Sur place, j’adore cette pression qui pèse un peu sur mes épaules, et combien de coureurs viennent me poser des questions auxquelles je ne sais pas répondre, mais auxquelles il y a toujours un bénévole qui a la solution. Encadrer une équipe de personnes compétentes, ça ça me dope.

Je n’ai jamais fait le Défi. Quelques portions de parcours en 2003 pour prendre les coureurs en photos. Ne pas avoir fait la totalité du parcours me gêne un peu, mais comme je l’ai déjà dit, l’équipe de bénévoles pallie facilement cela.

Le Défi, c’est une communauté de gens qui aiment à se retrouver, et c’est certainement cette appartenance au groupe qui me  plait le plus. Tous ceux qui le peuvent veulent revenir, coureurs, kinés, serre file, ravitailleurs etc.. Quand un bénévole ne peut plus venir, on trouve facilement un ancien coureur qui intégre le staff. C’’est très rassurant, et c’est très bien pour la bonne marche (course) du Défi.

 

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route?

En fait, ancien bouffeur de bitume où la vue n’y était pas primordiale (marathon en 2h58 en V2, et 1h18 au semi), je n’ai fait qu’un seul trail, la diagonale des fous, pour accompagner Benoît (pendant le voyage, parce que pendant la course…). Je l’ai fait en 46 heures, avec pas mal de difficultés la nuit, notamment la descente de nuit vers Marlat où je n’y voyais rien, et où j’ai mis 3h30 (en haut du Taïbit à minuit pile) alors qu’il faut moins d’une demi heure..J’attendais qu’un coureur me double pour lui emboîter le pas quelques mètres.

 

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans ou l’association SMAG ?

Benoit a connu le Défi il y a 10 ans, s’est inscrit, l’a gagné 9 fois, m’en a parlé, m’a parlé de Laurent, de SMAG. Je suis allé faire le bénévole sur le Maratour des Glaciers, puis les photos sur le Défi 2003. Puis, comme la famille PASCAL qui organisait (très bien) le Défi est partie faire le tour du monde en bateau, je me suis trouvé organisateur du Défi en 2005.

 

 

Penses tu qu’être bénévole laisse  malgré tout le temps d’être un élément de la convivialité de cette épreuve ?

Pas trop. J’aimerais être plus disponible, mais il y a beaucoup à faire sur le Défi et je n’ai pas trop de temps. Ca n’empêche pas des moments de délire, un bain de minuit avec les Kinés et les Belges dans la Guisane la nuit à MONETIERS, des soirées arrosées musclées avec les Ecossais, ou des séances de chansons à boire à Valsenestre. Ce sont les kinés, qui m’ont surnommé Patoche, en toute amitié, et je perpétue ce surnom, car j’ai un vieux souvenir d’un clown attachant dans le film « sous le plus grand chapiteau du monde », sans doute un des premiers films que j’ai pu voir dans ma campagne Corrézienne à une époque où nous n’avions ni télé, ni transistor, ni un sou en poche, ce qui ne nous empêchait pas de passer une très agréable jeunesse.

 

Au vu de ton expérience, que pourrait on améliorer sur le Défi ?

Pour ma première organisation en 2005 j’ai surtout pris connaissance de ce en quoi ça consistait et de tout mémoriser sur un ordinateur (cheklists, lettres types)., et de faire un film sur le Défi avec un pote de boulot, Pierre LHOIST. …). Après le Défi, j’ai fait un questionnaire de satisfaction du « client » (déformation professionnelle où une de mes dernières missions avait été de mettre les activités dont j’étais responsable à la norme qualité ISO 9001) La plus mauvaise des notes au questionnaire 2005 était 4 sur 5, les autres notes étant souvent 6 sur 5 !!

 

La deuxième fois en 2006, j’ai consolidé,  travaillé sur la liste type des ravitos, et un peu d’animation et de convivialité, et bétonné les textes (règlement, règles sur les accompagnateurs etc

 

En 2007,  j’ai mis en place un blog, avec toutes les informations possibles.. Ca marche bien, très bien même. Je ne vois pas ce qu’on peut changer. Pas le tracé ni le nombre de coureurs. Peut être la couverture du Défi par les médias ?

En 2008 nous allons mettre l’accent sur l’écologie et sur la sécurité. Je vais aussi essayer de trouver un moyen de faire mettre à jour le blog pendant la course, (il n’y a pas internet partout où on passe), ne serait ce que pour dire si tout va bien pour que les familles qui suivent les coureurs par la pensée et le net soient rassurées.

 

Si quelqu’un a une suggestion, je suis preneur pour l’étudier.

 

En 4 ans j’ai amené ma pierre sur ce cairn, sans doute qu’un homme neuf pourrait apporter des améliorations.

 

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est .... une aventure humaine….. prenante !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article

commentaires

SMAG c'est aussi sur ...