Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Film - SMAG

FB SMAG

3 Jours de Chartreuse

RDV du 17 au 19 mai 2012.

Flyer 2012

-------------------------

Retour 2011 :

Dossier de Presse

Enquête de Satisfaction

Classement

-------------------------

Inscriptions 2012 

17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 09:27

Interview de Marc MACARY

 

 

 

 

Tu es inscrit(e) au Défi 2008, peux tu te présenter? que fais tu dans la vie?

je travaille a LA POSTE de LA ROCHETTE( 73) avec les facteurs, j'ai 55 ans marie 3 enfants ,

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route?

Trailer moyen,j'ai leve le pied car avec l'age les blessures sont plus frequentes, 2 a 3 sorties par semaine dans BELLEDONNE

 

Depuis 2006, quels sont les principaux trails, longs et   avec forte dénivelée que tu as terminés ?

2Fois la SAINTELYON (pas trop de denivele), la 6000D, Trail des COLLINES a TULLINS (38) Le ROC de CHARTREUSE en 2008 '(56km)

Mais pour m'entrainer en 2007 J'ai gravi 3 sommets moyens (en courrant sur le bas , en marchant sur le haut-le PUY GRIS 2900m altitude  -Le GRAND MICEAU  2600m alti    -Le MONT THABOR  3200m alti, avec des deniveles allant de 1000m a 2000m)

 

Quels sont tes objectifs pour ce 17ème Défi de l'Oisans, et pour la saison 2008?

terminer le DEFI dans de bonnes conditions , si possible en -de 35 heures

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans, et que viens tu y chercher , dépassement de soi même, ambiance, communion avec la nature, préparation de grands raids?

Par les livres sur les courses en FRANCE. Surtout me retrouver avec moi meme mais aussi avec les autres et la NATURE . Et si tout se passe bien pourquoi pas en 2009 l'ULTRA TMB.

 

As-tu déjà fait le Défi, et si oui pourquoi reviens tu ?

jamais,courir pendant 6 jours me faisait peur surtout au niveau de la RECUPERATION.

 

Le chrono et le classement sont ils importants pour toi ?

Pas trop; l'essentiel c'est de terminer le mieux possible

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est ....

Me faire plaisir dans un milieu naturel magnifique avec d'autres personnes que je ne connais encore que tres peu, et pour certaines pas du tout. ON pourrait presque dire finalement que ce qui m'attire c'est L'AVENTURE, la DECOUVERTE .

Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 11:03

Interview de Philippe LOCCI

 


 

 

Tu es inscrit(e) au Défi 2008, peux tu te présenter? que fais tu dans la vie?

J’ai 36 ans, originaire d’Avignon j’habite maintenant depuis 10 ans sur Annecy.

Je travaille dans un BE en bâtiment.

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route?

Moyen. Je suis content quand j’arrive à rentrer dans le premier tier sur un trail…

Sur route je ne sais pas du tout.

 

Depuis 2006, quels sont les principaux trails, longs et avec forte dénivelée que tu as terminés ?

En 2006 j’ai réussi à boucler l’UTMB, une course que j’avais en tête depuis 2003 et mon abandon à Courmayeur… Un grand moment personnel, un grand bonheur avec ma famille.

Sinon le trail de Faverges (3 fois), le TGV (en 2006), l’UTMB (en 2007), le Défi (en 2007) et les Templiers (en 2007).

 

Quels sont tes objectifs pour ce 17ème Défi de l'Oisans, et pour la saison 2008?

Pour le Défi, l’objectif serait d’essayer d’améliorer mon temps final. Mais l’an dernier la météo avait été super clémente, on verra cette année.

 

Pour le reste en 2008, j’ai eu envie de refaire la même saison que l’an dernier (Faverges, Défi, UTMB, Templiers).

On verra à la fin si ça a été mieux ou moins bien.

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans, et que viens tu y chercher , dépassement de soi même, ambiance, communion avec la nature, préparation de grands raids?

Par un article sur Ultrafondus Magazine il y a quelques années… depuis cette lecture je pensais à faire le Défi, et l’an dernier j’ai eu la possibilité et j’ai sauté sur l’occasion.

 

Je reviens chercher des sensations, des émotions et des paysages !

 

As-tu déjà fait le Défi, et si oui pourquoi reviens tu ?

En plus de la course en elle même, l’an denier j’ai vécu 3 derniers jours de course vraiment superbe, au niveau de mes sensations et au niveau de l’ambiance entre les quelques coureurs qui étions dans le même tempo… De bons moments que j’ai envie de regouter !

 

Le chrono et le classement sont ils importants pour toi ?

Le Défi a le format d’une course avec chrono et classement, alors ce n’est pas primordial mais ça a son importance.

L’an dernier ça bataillait en tête mais à notre étage aussi y avait une petite compet et c’était vraiment sympa, surtout dans l’état d’esprit où ça s’est fait !

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est ....

Un beau défi !

Philippe avec sa soeur

 

 

Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 23:34

Interview de  Denis JEANNEROT

 

 

Tu es bénévole au Défi 2008, peux tu te présenter? Que fais tu dans la vie?

Je suis photographe de profession et coureur à pied depuis presque 20 ans, après avoir été fumeur pendant 20 ans.

Amateur de montagne et de grands espaces je pratique le ski de fond, le vélo, le roller, la rando et surtout la course nature

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans ou l’association SMAG ?

J’ai participé en temps que coureur au défi de l’Oisans en 2002 et 2003, puis je suis passé de l’autre coté en 2004 convaincu qu’il fallait s’impliquer dans une course pour qu’elle perdure et que l’ambiance spécifique à ce Défi soit transmis.

 

Quel poste tiendras tu dans l’organisation ?

Je serais comme l’an dernier photographe et serre file si mon genou ne me joue pas trop de mauvais tours. (je peux être accessoirement régleur de dragonnes)

 

Pourquoi aimes tu être bénévole sur le Défi, et as-tu déjà fait cette course en tant que coureur, ou en tant que bénévole ?

Oui comme je l’ai dit plus haut, j’ai réellement apprécié l’esprit de cette épreuve en temps que coureur et j’estime que pour que l’aventure se prolonge le plus longtemps possible il faut s’impliquer et faire partager ce que l’on a découvert.

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route?

Niveau moyen moyen : impossible de gagner les 32 secondes qu’il me fallait pour passer sous les 3 heures fatidiques du marathon après 17 tentatives, New-York en 95, la diagonale des fou en 2000 en 31heure, le Raid Thaï en 2006 et 5 participations au Relais Extrême du Vercors qui m’a fait découvrir la course par étape et par équipe.

 

Penses tu qu’être bénévole laisse ou doit laisser le temps d’être un élément de la convivialité de cette épreuve ? A t-on le temps de communiquer avec les coureurs, et que leur apporte t-on ?

Bien sur que cette course n’aurait pas le même sens si les bénévoles n’étaient pas tous des ancien participants, et je pense que c’est quelque chose qu’il faut privilégier.

La proximité du staff des bénévoles et des coureur est l’élément essentiel dans ce type de course et je pense que la limitation du nombre de 50 coureur est le bon choix pour respecter cette convivialité

 

Au vu de ton expérience si tu as participé à un Défi précédant, que pourrait on améliorer sur le Défi ?

Je pense qu’il y a peu des chose à modifier dans cette organisation qui est bien rodé, mais j’aimerai que les coureurs ne soit pas que des consommateurs de cette course mais plutôt des acteurs et qu’il fassent l’effort de rester le vendredi soir dans la mesure du possible et qu’il ne partent pas sitôt la remise des prix effectuée.

 

As-tu un message à faire passer aux coureurs ?

Venez sans appréhensions à cette magnifique aventure qu’est le défi, mais surtout venez vivre cette course comme un Défi plutôt qu’une compétition. N’oubliez pas votre bonne humeur.

 

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est ....

Une parenthèse dans ma vie depuis que j’y participe.



Denis au raid Thaï en 2006


Denis au col de la Muzelle ...
Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 10:05

Interview de Jean Louis ARNAUD LEFEVRE

 

 

 

 

Tu es inscrit(e) au Défi 2008, peux tu te présenter? que fais tu dans la vie?

J'ai 54 ans , fraichement retraité des chemins de fer, et passionné de montagne;

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route?

J'ai environ 10 ans d'expérience sur trail, et j'essaie de me debrouiller dans ma catégorie

 

Depuis 2006, quels sont les principaux trails, longs et avec forte dénivelée que tu as terminés ?

L'Ardechois , le tour des glaciers de la Vanoise

 

 

Quels sont tes objectifs pour ce 17ème Défi de l'Oisans, et pour la saison 2008?

Tout d'abord terminer en assez bonne forme car les courses par etapes de ce genre, ne sont pas une sinecure, et acquerir suffisamment d'endurance pour l'utmb (abandon l'an passé)

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans, et que viens tu y chercher , dépassement de soi même, ambiance, communion avec la nature, préparation de grands raids?

Je connais le défi par lecture de magazine  de course à pied. Ce qui m'attire le plus, c'est de parcourir ces sentiers  en courant ( ou presque)  alors que j'ai souvent galéré en marche d'approche des grands sommets. ( Olan, Muzelle, Meije etc...)

 

 As-tu déjà fait le Défi, et si oui pourquoi reviens tu ?

Non

 

Le chrono et le classement sont ils importants pour toi ?

Je pense que ça fait partie du jeu.

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est ....

Un reve

 

Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 19:17

Interview d’Annick LOUIS

 

 

Tu es bénévole au Défi 2008, peux tu te présenter? Que fais tu dans la vie?

 

Je suis quelqu’un qui aime le contact, dans la vie professionnelle, mais aussi au travers de

 

multiples activités : course à pied et trail bien sûr, mais aussi théâtre.

 

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans ou l’association SMAG ?

 

C’est ma deuxième année, Patoche a dû être content de mes services l’année dernière, puisqu’il m’a de nouveau remise en selle !

 

Quel poste tiendras tu dans l’organisation ? Pourquoi aimes tu être bénévole sur le Défi, et as-tu déjà fait cette course en tant que coureur, ou en tant que bénévole ?

 

Je suis l’assistante de l’organisateur qui, il faut bien le dire : vieillit et ne s’en sort qu’avec assistance ! Mais, non, n’ayez pas peur, je blague, amis coureurs et coureuses, vous avez à faire à une équipe de pro et c’est pour cela que j’aime être de la partie !

Je ne peux pas courir d’ultra mais j’aime l’ambiance d’une semaine pendant laquelle vous me donnez des émotions en courant.

Je m’occupe surtout de la répartition des couchages dans les différents gîtes, et de tout ce qui pourrait vous soucier sur le plan logistique. Je serai là, avec d’autres membres de l’équipe, pour vous encourager aux départs et vous réconforter à l’arrivée.

 

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route?

 

Jecker !

 

Penses tu qu’être bénévole laisse ou doit laisser le temps d’être un élément de la convivialité de cette épreuve ? A t-on le temps de communiquer avec les coureurs, et que leur apporte t-on ?

 

Si la convivialité n’existait pas sur le défi, c’est clair que je ne serai pas aussi enthousiaste de revenir pour un 2ème mandat. Elle est l’élément clé de cette épreuve et fonctionne entre tous : coureurs et bénévoles.

 

Au vu de ton expérience si tu as participé à un Défi précédant, que pourrait on améliorer sur le Défi ?

 

Il faut partir du principe qu’on peut toujours faire mieux. Mais ce qui compte c’est que chacun donne son maximum pour que cette semaine soit un vrai bonheur pour tous.

 

As-tu un message à faire passer aux coureurs ?

 

Oui, un petit message perso pour les écossais : je prends des cours d’anglais depuis septembre et j’espère être meilleure que l’année dernière !

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est .... LE PIED !!!

 

Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 14:26

Interview de Cyril BAULAND

 

 

Tu es bénévole au Défi 2008, peux tu te présenter? Que fais tu dans la vie?

J’attends les WE pour aller à la montagne, généralement en dégustant du vin et en répondant aux emails de mes amis.

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans ou l’association SMAG ?

A la fin des années 90, quand je faisais mon jogging le long de la Guisane à Monêtier en août : j’ai vu plusieurs fois les coureurs de Défi arriver au gite du Flourou. Après mon premier et seul Défi en tant que coureur en 2001, j’ai été séduit par l’esprit insufflé par Pascale et Gérard, les organisateurs de l’époque. Depuis, je me suis impliqué dans l’association afin de partager ce souffle entre amis.

 

Quel poste tiendras tu dans l’organisation ?

Je suis d’abord le cerbère qui traite les dossiers d’inscription des coureurs. Je pense être formaté par mes 14 ans passés dans la recherche publique : il faut beaucoup d’efforts à Benoît et Patrick pour me faire dévier du protocole d’admissibilité des coureurs. Heureusement, ils prennent ma rigidité pour de la rigueur ; c’est certainement pour cela que je suis aussi renouvelé à mon poste de trésorier de l’assoc depuis 3 ans (Où alors serait-ce parce qu’il n’y aurait aucun autre volontaire pour ce poste ??).

Sur le Défi proprement dit, depuis que les dates sont avancées fin juillet, il entre en conflit avec un pic de mon activité professionnelle. Mais depuis deux ans, c’est surtout l’occasion d’être réuni avec mes amis pendant une semaine, pratiquement coupés du monde.

J’officie aussi depuis mes débuts au poste de serre file. L’année dernière, le nombre réduit de participants limitant les problèmes de sécurité à ce poste par rapport aux auatres serre file dispo, j’ai pu assouvir une autre de mes passions en donnant un coup de main à notre talentueux photographe Denis.

Cette année, je compte venir en touriste et si possible prêté mains forte à Patrick pour qu’il puisse faire au moins une étape du Défi avec les coureurs (ou les serres file).

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route?

Je n’ai aucun goût pour l’effort intense et je n’aime pas transpirer. C’est certainement pour cela que j’ai tant de plaisir à respecter la règle d’or du serre file : « jamais aucun conçurent tu ne dépasseras » .

 

Penses tu qu’être bénévole laisse ou doit laisser le temps d’être un élément de la convivialité de cette épreuve ? A t-on le temps de communiquer avec les coureurs, et que leur apporte t-on ?

J’ai été deux fois bénévole alors que des amis très proches étaient coureurs.  Je les ai très peu vus pendant la semaine, et ce sont des éditions du Défi qui ont été très frustrantes de ce point de vue. Je pense que le petit groupe de bénévoles rassemble des personnalités attachantes et dévouées ; et arrive à créer une bonne ambiance avec les coureurs plutôt qu’un bénévole en particulier. Heureusement, parce-que Patrick est très sollicité et peut parfois être tendu par le poids des responsabilités sur ces épaules : il faut alors consoler les coureurs qui auraient été mal reçus par Patrick parce que, par exemple, ils lui demanderaient de retrouver leur brosse à dent perdue.

 

Au vu de ton expérience si tu as participé à un Défi précédant, que pourrait on améliorer sur le Défi ?

Mon souhait premier est de garder le Défi accessible physiquement et financièrement au plus grand nombre des amoureux de la montagne. Je subis suffisamment de règlements dans ma vie professionnelle pour qu’ils ne soient pas aussi envahissants dans mes loisirs. Le Défi tel que je le conçois est une opportunité pour des montagnards de courir et non pas pour des coureurs de faire de la montagne.

 

As-tu un message à faire passer aux coureurs ?

Mmm.

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est pouvoir sortir ma chemise blanche.


 

 

Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 00:28

 

Interview de Patrick LAVAL, organisateur du Défi 2008

 

Tu es bénévole au Défi 2008, peux tu te présenter? Que fais tu dans la vie?

Marié, j’ai 2 enfants dont les résultats ont dépassé mes espérances (Benoit ingénieur textile a fondé Raidlight, Sophie docteur es chimie travaillant au CEA sur la modélisation de la pollution due aux rejets anthropiques). Ils m’ont donné 3 petites filles adorables que, et c’est étonnant, ce sont trés objectivement  les plus belles et les plus intelligentes du monde !!!!!. Un garçon doit suivre chez Sophie en juin (Louka)

Dés que j’ai pris ma retraite en 2005 après 38 années au service de la RATP dont 34 dans l’informatique, Benoît, Président de SMAG à la demande de Laurent avant son décès, m’a proposé d’organiser le Défi de l’Oisans.

Pour occuper mon temps libre, je fais du cyclo tourisme avec les gens de mon patelin,  toujours de la course à pied mais cool car c’est blessures sur blessures, je suis dans une association pour former les seniors aux arcanes de la bureautique, je fais les travaux dans mon pavillon que depuis des années je repoussais pour quand je serai à la retraite et je fais mon compost pour mon jardin J

 

 

Quel poste tiendras tu dans l’organisation ?

J’organise le Défi, c'est-à-dire que j’en assure la préparation (réserver les hébergements, faire les démarches nécessaires pour obtenir les autorisations auprès de la FFA, de la préfecture en particulier, des OT). Je réalise le dossier de course (fiche de pointage, briefings etc…). Je mets le maximum d’informations sur le blog de l’association, blog que Arnaud MANTOUX, inscrit au Défi 2007, m’a grandement aidé à concevoir.  Je « travaille » beaucoup avec Cyril BAULAND notre trésorier qui lui gère les inscriptions et la trésorerie.

Sur place, je gérerai l’accueil des coureurs le samedi, gérerai les bénévoles, donnerai les départs, effectuerai le chronométrage, réaliserai les classements, paierai les hébergements et pas mal d’autres tâches. Bien sur, super aidé par une équipe de bénévoles, tous rompus au Défi et hyper disponibles pour les coureurs.

 

 

Pourquoi aimes tu être bénévole sur le Défi, et as-tu déjà fait cette course en tant que coureur, ou en tant que bénévole ?

Organiser le Défi c’est passionnant. La préparation me donne une occasion de me sentir utile, me met en contact avec des gens qui aiment l’effort et la nature. Sur place, j’adore cette pression qui pèse un peu sur mes épaules, et combien de coureurs viennent me poser des questions auxquelles je ne sais pas répondre, mais auxquelles il y a toujours un bénévole qui a la solution. Encadrer une équipe de personnes compétentes, ça ça me dope.

Je n’ai jamais fait le Défi. Quelques portions de parcours en 2003 pour prendre les coureurs en photos. Ne pas avoir fait la totalité du parcours me gêne un peu, mais comme je l’ai déjà dit, l’équipe de bénévoles pallie facilement cela.

Le Défi, c’est une communauté de gens qui aiment à se retrouver, et c’est certainement cette appartenance au groupe qui me  plait le plus. Tous ceux qui le peuvent veulent revenir, coureurs, kinés, serre file, ravitailleurs etc.. Quand un bénévole ne peut plus venir, on trouve facilement un ancien coureur qui intégre le staff. C’’est très rassurant, et c’est très bien pour la bonne marche (course) du Défi.

 

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route?

En fait, ancien bouffeur de bitume où la vue n’y était pas primordiale (marathon en 2h58 en V2, et 1h18 au semi), je n’ai fait qu’un seul trail, la diagonale des fous, pour accompagner Benoît (pendant le voyage, parce que pendant la course…). Je l’ai fait en 46 heures, avec pas mal de difficultés la nuit, notamment la descente de nuit vers Marlat où je n’y voyais rien, et où j’ai mis 3h30 (en haut du Taïbit à minuit pile) alors qu’il faut moins d’une demi heure..J’attendais qu’un coureur me double pour lui emboîter le pas quelques mètres.

 

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans ou l’association SMAG ?

Benoit a connu le Défi il y a 10 ans, s’est inscrit, l’a gagné 9 fois, m’en a parlé, m’a parlé de Laurent, de SMAG. Je suis allé faire le bénévole sur le Maratour des Glaciers, puis les photos sur le Défi 2003. Puis, comme la famille PASCAL qui organisait (très bien) le Défi est partie faire le tour du monde en bateau, je me suis trouvé organisateur du Défi en 2005.

 

 

Penses tu qu’être bénévole laisse  malgré tout le temps d’être un élément de la convivialité de cette épreuve ?

Pas trop. J’aimerais être plus disponible, mais il y a beaucoup à faire sur le Défi et je n’ai pas trop de temps. Ca n’empêche pas des moments de délire, un bain de minuit avec les Kinés et les Belges dans la Guisane la nuit à MONETIERS, des soirées arrosées musclées avec les Ecossais, ou des séances de chansons à boire à Valsenestre. Ce sont les kinés, qui m’ont surnommé Patoche, en toute amitié, et je perpétue ce surnom, car j’ai un vieux souvenir d’un clown attachant dans le film « sous le plus grand chapiteau du monde », sans doute un des premiers films que j’ai pu voir dans ma campagne Corrézienne à une époque où nous n’avions ni télé, ni transistor, ni un sou en poche, ce qui ne nous empêchait pas de passer une très agréable jeunesse.

 

Au vu de ton expérience, que pourrait on améliorer sur le Défi ?

Pour ma première organisation en 2005 j’ai surtout pris connaissance de ce en quoi ça consistait et de tout mémoriser sur un ordinateur (cheklists, lettres types)., et de faire un film sur le Défi avec un pote de boulot, Pierre LHOIST. …). Après le Défi, j’ai fait un questionnaire de satisfaction du « client » (déformation professionnelle où une de mes dernières missions avait été de mettre les activités dont j’étais responsable à la norme qualité ISO 9001) La plus mauvaise des notes au questionnaire 2005 était 4 sur 5, les autres notes étant souvent 6 sur 5 !!

 

La deuxième fois en 2006, j’ai consolidé,  travaillé sur la liste type des ravitos, et un peu d’animation et de convivialité, et bétonné les textes (règlement, règles sur les accompagnateurs etc

 

En 2007,  j’ai mis en place un blog, avec toutes les informations possibles.. Ca marche bien, très bien même. Je ne vois pas ce qu’on peut changer. Pas le tracé ni le nombre de coureurs. Peut être la couverture du Défi par les médias ?

En 2008 nous allons mettre l’accent sur l’écologie et sur la sécurité. Je vais aussi essayer de trouver un moyen de faire mettre à jour le blog pendant la course, (il n’y a pas internet partout où on passe), ne serait ce que pour dire si tout va bien pour que les familles qui suivent les coureurs par la pensée et le net soient rassurées.

 

Si quelqu’un a une suggestion, je suis preneur pour l’étudier.

 

En 4 ans j’ai amené ma pierre sur ce cairn, sans doute qu’un homme neuf pourrait apporter des améliorations.

 

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est .... une aventure humaine….. prenante !

 

Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 23:41

Interview de Laura GARNIER

 

 

 

 

Tu es inscrit(e) au Défi 2008, peux tu te présenter? Que fais tu dans la vie?

Bonjour, j’ai 21ans et je suis étudiante en 3ème année d’ostéopathie à Marseille. Mon école est là où elle est mais j’attends qu’une chose c’est d’aller habiter à la montagne !!

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route?

Je ne cours jamais sur la route, je marche depuis toute petite ce qui me fait être endurante mais pas très rapide !!

 

Depuis 2006, quels sont les principaux trails, longs et avec forte dénivelée que tu as terminés ?

J’ai déjà fait deux fois le Défi de l’Oisans en 2006 et 2007 et le Tour du Beaufortin en 2007.

 

Quels sont tes objectifs pour ce 17ème Défi de l'Oisans, et pour la saison 2008?

Mon objectif pour le défi est de mettre moins de temps que l’année dernière !! Cette année je suis inscrite à la merrell sky race, au CCC et au trail des aiguilles rouges.

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans, et que viens tu y chercher, dépassement de soi même, ambiance, communion avec la nature, préparation de grands raids?

Plusieurs personnes de ma famille ont fait le défi avant moi. Cette année je reviens pour me préparer au CCC !

 

As-tu déjà fait le Défi, et si oui pourquoi reviens tu ?

Oui deux fois !! Quand on aime on ne compte pas !!

 

Le chrono et le classement sont ils importants pour toi ?

Mon chrono est important pour moi, j’espère mettre moins de temps que l’année dernière !

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est ....

Benoît l’a fait 9 fois et je compte bien le battre !!

 

Mon blog : http://laura4807.blogspot.com

 

 

Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 23:39

Interview de Marion, Kinée à vie du Défi

 

 

Tu es bénévole au Défi 2008, peux tu te présenter? Que fais tu dans la vie?

Marion, 24 ans, toutes mes dents (malgré déjà 10 années de hockey) et une passion : le geocaching ! ;-)

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans ou l’association SMAG ?

Par l école de kiné de Grenoble, où SMAG va chercher de la main d œuvre pas chère (rémunérée et asservie a l apéro !).

 

Quel poste tiendras-tu dans l’organisation ?

Paraît-il que je fais l animation… Je n ai pas encore compris si c était un compliment ou non…

A l occasion, je peux aussi faire mon job : masser (si je suis bien ravitaillée, cf question précédente !).

« Au kine a boire tu porteras, content il sera, plus longtemps il te massera » !

 

Pourquoi aimes tu être bénévole sur le Défi, et as-tu déjà fait cette course en tant que coureur, ou en tant que bénévole ?

En fait c est ma semaine d aide sociale de l année, non pas pour les coureurs mais pour étoffer une organisation vieillissante (tous plus de 30 ans !).

Le pire c est que j aime tellement cela, que du coup, je rempile pour la 3eme année consécutive !

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route ?

Tout dépend qui est devant moi… J

 

Penses tu qu’être bénévole laisse ou doit laisser le temps d’être un élément de la convivialité de cette épreuve ? A t-on le temps de communiquer avec les coureurs, et que leur apporte t-on ?

Je pense que c est la convivialité qui fait la renommée de ce cher Défi. Alors je m efforce, corps et âme, a la faire perdurer ! Par exemple, je me dois d aller boire des bières avec Manu tous les soirs !

Vu que tout le monde le sait maintenant,  cette année tous les organisateurs sont OBLIGES d aller se baigner dans la Guisane a Monetiers (et Messieurs SVP un peu de courage on ne reste pas que dans le petit bain…chaud! ;-)) !!

 

C est cette convivialité qui m a touchée lors de mon premier passage au Défi et qui m y (ben oui j suis d l’Isère !) fait revenir chaque année comme un pèlerinage; celle qui m a permis de rencontrer ces gens un peu particuliers de l organisation, que j apprécie autant et qui sont désormais (allez j ose !!!) des amis, celle qui me donne envie d échanger avec vous, chers tarés de traileurs, elle qui me donne l envie de donner juste pour donner…… (Quart d heure émotion)

 

Au vu de ton expérience si tu as participé à un Défi précédant, que pourrait on améliorer sur le Défi ?

Bâillonner Alain ! Non je déconne, il manie la langue…comme personne ! ;-) C est un plaisir de l entendre… Dis moi que c est réciproque Alain…Tu aimes m entendre hein ???? J

 

As-tu un message à faire passer aux coureurs ?

MESSIEURS, RASEZ VOUS LES JAMBES (pas la barbe ! ca fait très tendance en Montagne, style ermite) !

Mesdames, vous ne pouvez pas savoir combien on est content que vous soyez présentes avec vos douces jambes !

 A tous : SOURIEZ ! Et surtout, soutenez les kinées filles pour les blind-test !

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est ....


LA meilleure semaine de l année !

 


Marion incognito, la photo qui fit scandale sur le blog, piquée à Closer!!!


 


 


 

Marion, massant Jean Mimi, qui ne pourra pas officier comme serre file cette année, pris qu'il est par ses atomes

 


 


 


 


 







                          




                          Marion et Xavier, en rando à la Réunion



 

Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 20:06

Interview de Ringo DOUVILLE 

 

 

 

 

Tu es inscrit(e) au Défi 2008, peux tu te présenter? que fais tu dans la vie?

J’ai 34 ans : je suis originaire de la banlieue parisienne et je suis dans la région depuis 2002. Je suis enseignant en Sciences physiques.

 

Quel est ton niveau de trailer ou de coureur sur route?

J’avais fait quelques trails, il y a quelques années et je m’y suis remis l’année dernière. Je suis neuf dans la pratique de la course à pied : j’ai fait pas mal de sports différents et surtout des arts martiaux (et enseigné aussi) ainsi que du badminton.

 

Depuis 2006, quels sont les principaux trails, longs et avec forte dénivelée que tu as terminés ?

J’ai fait la Saintélyon , Faverges, Nivolet-Revard, Tétras lyre, RTT entre autres.

 

Quels sont tes objectifs pour ce 17ème Défi de l'Oisans, et pour la saison 2008?

Surtout de terminer le défi et que cela me fasse passer un cape : je vais aussi faire les Templiers et à nouveau la Saintelyon. J’ai aussi fait quelques raids et je compte en refaire avant la fin d’année.

 

Comment as tu connu le Défi de l'Oisans, et que viens tu y chercher , dépassement de soi même, ambiance, communion avec la nature, préparation de grands raids?

J’ai connu le défi grâce à Arnaud car on vient du même club (le CMI) : j’ai déjà fait quelques bouts du Tour de l’Oisans en randonnant et je trouve ce GR difficile et fabuleux. Et le faire en 6 jours me tentait bien.

 

As-tu déjà fait le Défi, et si oui pourquoi reviens tu ?

Non, jamais et j’espère revenir les années suivantes.

 

Le chrono et le classement sont ils importants pour toi ?

Non : je ne vais pas tenir compte ni du chrono, ni du classement car je suis dans le flou sur ce type d’efforts. C’est vraiment l’inconnu mais tellement excitant en même temps.

 

En un mot, pour toi, le Défi c'est ....

GRANDIOSE



 

 

Repost 0
Published by Patoche - SMAG - dans itw2008
commenter cet article

SMAG c'est aussi sur ...